03 81 87 97 28 - 06 79 99 95 81

contact@ressources-insitu.com

l'éthique

Vis à vis de notre pratique de l’hypnose

 

1. La pratique de l’hypnose nécessite une véritable alliance thérapeutique, un engagement et une adhésion du thérapeute et du patient à la démarche.

 

2. L’objectif principal du praticien est orienté vers le bien-être, la santé globale du patient.

 

3. Le thérapeute vérifie que les objectifs fixés avec le patient, de santé globale, de bien-être, sont « écologiques» pour le patient, c’est-à-dire qu’ils ne produisent pas d’effets non-désirés.

 

4. L’hypnose fait partie des thérapies brèves, le nombre des séances est limité: 4 à 7 séances sont souvent suffisantes.

 

5. Lors du 1er entretien, le thérapeute fixe un cadre à la relation avec le patient.
Le patient dispose alors de toutes les informations pour continuer ou arrêter son projet thérapeutique.

 

6. Confidentialité.

 

7. Dans le cas ou plusieurs thérapeutes sont impliqués dans la démarche de guérison, l’hypnothérapeute intègre son action dans la démarche globale en faveur du patient.

 

8. Le thérapeute cherche à développer des compétences pour son patient, compétences qui lui permettent de pratiquer l’auto-hypnose et de développer son autonomie.

  • Le thérapeute développe, une neutralité bienveillante à l’égard de son client. Il voit en lui d’abord les ressources et cherche à le rendre acteur de sa guérison, de sa santé globale.
  • Il reste en « position basse» et ne se voit pas comme la personne disposant de pouvoirs particuliers. Sa fonction est d’ouvrir des perspectives, d’amplifier les comportements aidants, d’encourager.
  • Le thérapeute ne s’engage avec son patient que s’il a la conviction de disposer de la compétence requise pour traiter le symptôme. Il oriente son patient vers d’autres thérapeutes si cela est nécessaire.